Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Tendresse et tendreté

 

On confond parfois les noms tendresse et tendreté. Ils sont tous deux dérivés de l’adjectif tendre, dont ils tirent leurs sens respectifs.

 

Le nom tendresse a le sens abstrait de « sentiment empreint d’affection, de sensibilité et de douceur ». Au pluriel, on l’emploie comme témoignage d’affection, à l’écrit, notamment dans une lettre.

 

Exemples :

 

- J’ai souvenir de l’immense tendresse que ma mère éprouvait pour ses enfants.

- Les deux amants ont échangé toute la soirée des regards remplis de tendresse.

- J’ai très hâte de vous revoir. Mille tendresses.

 

 

Quant au nom tendreté, on l’emploie uniquement pour parler de réalités concrètes. Il qualifie une chose qui est peu résistante, qui est molle et qui se laisse facilement travailler. On emploie ce nom particulièrement en parlant d’une matière ou d’un aliment, notamment de la viande.

 

Exemples :

 

- La cuisson n’a pas altéré la saveur et la tendreté de ce bifteck.

- La tendreté d’un fruit est souvent un gage de son bon goût.

- Les roches calcaires sont utilisées en sculpture pour leur tendreté.

 

 

Enfin, l’adjectif tendre peut notamment exprimer les sens de ces deux noms, c’est-à-dire « qui présente un caractère affectueux, sensible et doux » et « qui est peu résistant, mou », en parlant d’une chose. On l’emploie aussi avec le sens de « qui est doux, pâle », en parlant d’une couleur, et dans les expressions âge tendre « jeune âge » et tendre enfance « petite enfance ».

 

Exemples :

 

- Je suis devenue amoureuse de cet homme au cœur tendre dès notre première rencontre.

- Ton gigot d’agneau et tes haricots sont tendres et savoureux.

- Sophie a peint la chambre de son petit dernier d’un bleu et d’un vert tendres.

- J’ai vécu ma tendre enfance dans une famille unie.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002