Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Notions de base en phonétique



Les semi-voyelles

 

On appelle semi-voyelles, ou encore semi-consonnes, les sons [j] (comme dans yoyo), [w] (comme dans ouate) et [ɥ] (comme dans huile). On remarque une ressemblance entre les sons [j], [w], [ɥ] et les voyelles [i] (i), [u] (ou) et [y] (u), dont l’articulation diffère à peine : il s’agit en fait de sons que l’on obtient en prononçant plus rapidement les voyelles correspondantes [i] (i), [u] (ou) et [y] (u).

 

Exemples :

 

-  hier [jɛʀ] (ièr)

-  marier [maʀje] (ma-rié)

-  ouest [wɛst] (ouèst)

-  souhait [swɛ] (souè)

-  huit [ɥit] (uit)

-  luire [lɥiR] (luir)

 

 

Contrairement aux voyelles, les semi-voyelles ne peuvent constituer le noyau d’une syllabe. Ainsi, comme les consonnes, elles sont toujours accompagnées d’une voyelle, d’où leur autre appellation de semi-consonnes. Du point de vue articulatoire, toutefois, elles se rapprochent davantage des voyelles puisque, d’une part, elles sont sonores, et que d’autre part, elles n’impliquent pas une obstruction du canal vocal au passage de l’air, comme le font les consonnes.

 

 

Pour en apprendre davantage, vous pouvez également consulter les articles Les consonnes, Articulation des consonnes, Les voyelles et Articulation des voyelles.

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l’API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l’article Alphabet phonétique international.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : mai 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002