Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Phénomènes phonétiques



Métathèse et interversion

 

On appelle métathèse l’inversion de phonèmes ou de syllabes dans un mot. Ce changement dans la prononciation peut avoir diverses origines, de la rareté du groupe de phonèmes en cause à la simple erreur de lecture.

 

Exemples :

 

-  hypnotiser prononcé [inOptisé] (i-nop-ti-sé) plutôt que [ipnOtisé] (ip-no-ti-sé)

-  rémunéré prononcé [RényméRé] (ré-nu-mé-ré) plutôt que [mynéRé] (ré-mu-né-ré)

-  sécheuse prononcé [Sés0z] (ché-seuze) plutôt que [séS0z] (sé-cheuze)

 

On emploie parfois le terme interversion pour désigner une métathèse qui consiste, de façon plus spécifique, en la permutation de deux sons contigus.

 

Exemples :

 

-  aéroport prononcé [aopOR] (a--o-por) plutôt que [aéRopOR] (a-é-ro-por)

-  astérisque prononcé [astéRiks] (as-té-riks) plutôt que [astéRisk] (as-té-risk)

-  infarctus prononcé [8fRaktys] (in-frak-tus) plutôt que [8faRktys] (in-fark-tus)

 

 

Il est intéressant de noter qu’au cours de l’évolution d’une langue, une métathèse peut être généralisée au point de modifier l’ordre habituel des phonèmes d’un mot. Ainsi en est-il en français des mots fromage (de l’ancien français formage, lui-même du latin formaticus), farouche (de l’ancien français forasche, du latin forasticus) et moelle (de l’ancien français meole, du latin medulla).

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002