Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de certaines lettres



Prononciation de a

 

Les mots patte [pat] et pâte [pAt] se prononceraient de façon parfaitement identique, si ce n’était de la prononciation de la voyelle a. Le français distingue en effet deux : le a antérieur [a], comme dans patte, qui se prononce la masse de la langue portée vers l’avant de la bouche, et le a postérieur [A], comme dans pâte, qui se prononce la masse linguale portée vers l’arrière. En Europe, beaucoup de francophones ne différencient à peu près plus ces voyelles l’une de l’autre et réalisent, la plupart du temps, des a antérieurs. La distinction entre les deux a, qui avait cours à Paris jusqu’au XIXe siècle mais qui s’est estompée depuis, est demeurée bien vivante dans le français parlé au Québec.

 

Le a est généralement postérieur lorsqu’il termine un mot, comme dans Canada ou mât, ou encore lorsqu’il s’agit d’une voyelle longue, comme dans retard ou passé.

 

Exemples :

 

-  soldat [sOldA] : le a termine le mot

-  chat [SA] : le a termine le mot

-  retard [RetAR] : le a est long

-  tâche [tAS] : le a est long

 

 

Dans la plupart des autres cas, le a est antérieur.

 

Exemples :

 

-  arcade [aRkad]

-  chatte [Sat]

-  animal [animal]

-  tache [taS] : le a est court

 

 

Par ailleurs, il est à noter que les mots grammaticaux tels que à, la, ma, sa ou ta, sans doute parce qu’ils sont étroitement liés aux mots qu’ils accompagnent, sont toujours prononcés avec un a antérieur, même si le a est à la toute fin du mot.

 

 

 

Pour en apprendre davantage, vous pouvez notamment consulter les articles Les voyelles, La syllabe, Prononciation de oi et Allongement des voyelles.

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002