Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom épithète



Éclair

 

Le nom éclair est souvent employé juxtaposé à un autre nom pour qualifier quelque chose de très rapide, d’éphémère ou de soudain. Les ouvrages ne s’entendent pas sur le pluriel d’éclair. La plupart conseillent de ne pas l’accorder en nombre, considérant ainsi qu’éclair demeure un nom. La structure nom + éclair est alors interprétée comme une construction réduite dans laquelle éclair signifie « aussi bref et soudain que l’éclair ». D’autres ouvrages, par contre, attribuent à éclair un statut d’adjectif et acceptent ainsi qu’il varie en nombre. Ainsi, aucune des deux graphies, avec -s ou sans -s, ne peut actuellement être tenue pour fautive.

 

Exemples :

 

- Le premier ministre a l’habitude des visites éclair dans différentes circonscriptions.

- Le premier ministre a l’habitude des visites éclairs dans différentes circonscriptions.

 

 

Les ouvrages ne s’entendent pas non plus sur la présence du trait d’union entre éclair et le nom qu’il caractérise. Certains acceptent même les deux graphies. Dans l’usage, on trouve également les deux formes, par exemple : une foule éclair ou une foule-éclair, une guerre éclair ou une guerre-éclair. Il faut se rappeler que le trait d’union est le signe d’une lexicalisation; une expression lexicalisée est un groupe de mots considéré comme une seule unité, comme un mot composé. L’acceptation de tels mots se faisant graduellement, on ne s’étonnera pas de constater que l’usage du trait d’union est flottant, comme c’est le cas dans des expressions comportant le mot éclair.

 

Exemples :

 

- L’invention de la fermeture éclair, ou fermeture à glissière, a révolutionné le monde de la mode.

- L’apprentissage de la lecture ou du calcul passe souvent par la carte-éclair.

 

 

Pour en savoir davantage sur le nom épithète, vous pouvez consulter l’article Généralités sur le nom épithète.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002