Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Phénomènes phonétiques



Épenthèse et prothèse

 

L’épenthèse est un phénomène phonétique qui consiste en l’ajout d’un phonème non étymologique à l’intérieur d’un mot ou d’un groupe de mots. Cet ajout apparaît généralement pour éviter une articulation difficile en raison de la rencontre inhabituelle de deux phonèmes. La forme de certains mots français est le résultat d’une épenthèse qui s’est produite au cours de leur évolution.

 

Exemples :

 

- chambre [S2bR] (chambr) vient du latin camera [kaméRa] (ca-mé-ra)

- nombre [n7bR] (nombr) vient du latin numerus [numéRus] (nou-mé-rouss)

 

L’épenthèse peut par ailleurs donner lieu à des prononciations erronées.

 

Exemples :

 

un ours blanc [6nuRsbl2] (un-ours-blan) et non [6nuRsebl2] (un-our-se-blan)

lorsque [lORsk] (lorsk) et non [lORseke] (lor-se-ke)

 

 

La prothèse (plus rarement prosthèse) est un phénomène semblable à l’épenthèse, à cette différence que c’est à l’initiale du mot, et non à l’intérieur de celui-ci, que s’est ajouté l’élément non étymologique. C’est le cas de plusieurs mots français commençant par un e.

 

Exemples :

 

- étoile [étwal] (é-toil) vient du latin stella [stElla] (stèl-la)

- épaule [épol] (é-pôl) vient du latin spatula [spatula] (spa-tou-la)

-  escale [Eskal] (ès-cal) est un emprunt à l’italien scala [skala] (ska-la)

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002