Banque de dépannage linguistique


La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des noms particuliers



Bourse

 

Il convient de s’interroger sur la majuscule initiale que prend le nom bourse quand il est employé, en finance, pour désigner le marché où on négocie des valeurs mobilières, l’édifice où se trouve ce marché ou encore les gens qui y font des transactions.

 

Le mot bourse, au sens de « marché financier », s’est imposé en français au XIXe siècle (auparavant, il y avait, entre autres, le nom change). Depuis ce temps, des dictionnaires l’ont parfois consigné tout en minuscules, parfois avec une majuscule initiale. Aujourd’hui, si la très grande majorité des ouvrages de langue indique que bourse, au sens de « marché financier », prend toujours la majuscule, en fait, un certain flottement subsiste dans l’usage.

 

En effet, dans les livres spécialisés de finance, certains auteurs utilisent la majuscule dans tous les cas, d’autres seulement lorsque bourse est déterminé par un nom propre, comme dans Bourse de Montréal, Bourse de New York. Vu la complexité de la question, il vaut mieux ne s’en tenir qu’aux principes essentiels concernant l’emploi ou non de la majuscule.

 

Premièrement, les grammairiens et les auteurs spécialisés en finance s’entendent tous, au moins, sur un point. Bourse s’écrit avec une majuscule s’il est déterminé par un nom propre. Il convient donc de suivre cette règle, car elle est consacrée.

 

Exemples :

 

- Il travaille à la Bourse de Vancouver.

- Cet édifice, c’est celui de la Bourse de Hong Kong.

- Hier, la Bourse de Toronto a clôturé en légère progression.

 

Deuxièmement, il arrive que l’on mentionne le mot bourse seul, précédé de l’article défini, pour désigner un marché financier en particulier connu dans le contexte de la communication. Dans ce cas aussi, bourse s’écrit sans contredit avec une capitale (majuscule elliptique).

 

Exemples :

 

- Aujourd’hui, la Bourse d’Amsterdam était en nette hausse dès son ouverture, mais à la clôture, elle n’avait pas réussi à conserver les gains enregistrés. La baisse de la Bourse a démontré que l’optimisme matinal des courtiers néerlandais était une erreur de prévision.

- La tour de la Bourse compte 47 étages et 23 ascenseurs. (On fait ici allusion à la Bourse de Montréal.)

 

Troisièmement, lorsque le terme de finance est employé dans d’autres contextes, où l’usage est actuellement flottant, il convient plutôt de l’écrire avec une minuscule initiale. Certains grammairiens avancent qu’on met une majuscule initiale à bourse « marché financier » pour le distinguer des autres acceptions de bourse, par exemple « petit sac de cuir » ou « aide financière accordée à un étudiant ». En réalité, c’est plutôt le contexte dans lequel figure ce mot qui permet de faire la différence. Il n’y a donc aucune raison pour laquelle bourse dans le sens de « marché », qu’il soit financier ou autre, puisse échapper à la règle générale des noms communs, qui s’écrivent tout en minuscules.

 

Exemples :

 

- Cette société est cotée en bourse depuis trois ans maintenant.

- Nous ne croyons plus à un rebond des bourses européennes.

- Avez-vous déjà entendu parler de la bourse du carbone?

- Une bourse aux jouets a été organisée à l’école primaire du quartier.

- La prochaine bourse aux timbres de l’association de philatélie aura lieu en avril.

 

Enfin, malgré tout, la forme avec majuscule initiale dans tous les cas ne peut être considérée comme fautive. Il faut tenir compte du fait que cette graphie est actuellement donnée par les dictionnaires de langue française généralement consultés.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’origine du mot bourse, vous pouvez consulter l’article Éponymes qui commencent par A et B.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002