Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Emploi du trait d'union > Cas particuliers d'emploi du trait d'union



Déjà-vu et jamais-vu

 

Déjà-vu et jamais-vu s’écrivent généralement avec un trait d’union lorsqu’ils sont employés comme substantifs. Par ailleurs, il est à noter que ces substantifs sont invariables.

 

Exemples :

 

- Il y a un peu de déjà-vu et beaucoup de stéréotypes dans ce film.

- Lorsque je me suis retourné, j’ai eu comme une sensation de déjà-vu.

- Une histoire pareille, c’est du jamais-vu!

 

Toutefois, lorsqu’il s’agit du participe passé vu, précédé des adverbes déjà et jamais, employé dans un temps composé du verbe, il n’y a évidemment pas de trait d’union.

 

Exemples :

 

- As-tu déjà vu une telle scène?

- Mariette me disait les avoir déjà vus quelque part.

- Je crois n’avoir jamais vu quelqu’un d’aussi idiot.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002