Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Impropriétés



En bout de ligne

 

On utilise parfois l’adverbe complexe en bout de ligne (ou au bout de la ligne) pour au bout du compte. Cet adverbe est considéré comme une impropriété. (Certains y voient même un calque de l’anglais at the end of the line.)

 

Des variantes de l’expression sont elles aussi jugées impropres, soit en bout de piste, en bout de course et en bout de route. On remplacera avantageusement toutes ces impropriétés par des formules telles que finalement, au bout du compte, en fin de compte, tout compte fait, tout bien considéré, somme toute, après tout et en définitive.

 

Exemples :

 

-  Les décisions prises par les autorités sont irrémédiables; au bout du compte, nous ne décidons rien. (et non : en bout de ligne)

-  Tout bien considéré, qui paiera la facture? (et non : en bout de piste)

-  Cette escapade s’avère en fin de compte une excellente idée! (ou : finalement)

 

 

Notons que la séquence en bout de ligne peut toutefois s’employer dans le domaine de la typographie, lorsque l’on parle d’un mot se situant en bout de ligne. Quant à au bout de la ligne, on pourrait y recourir lorsque l’on fait référence à la ligne d’une canne à pêche, par exemple.

 

 

Article rédigé en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : septembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002