Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom épithète



Pirate

 

Le nom pirate peut être juxtaposé à des noms comme bateau ou vaisseau pour désigner un bâtiment flottant dont l’équipage parcourt les mers dans le but de piller des navires de commerce. Il peut également être juxtaposé à d’autres noms pour caractériser quelque chose de clandestin ou d’illicite. Dans de tels emplois, pirate peut poser des problèmes d’écriture liés au pluriel ou à l’emploi du trait d’union.

 

En ce qui concerne le nombre, si le nom qui précède pirate est au pluriel, pirate prend lui aussi la marque du pluriel, comme le ferait un adjectif.

 

Quant au trait d’union, il faut se rappeler que celui-ci est le signe d’une lexicalisation; une expression dite « lexicalisée » est un groupe de mots considéré comme une seule unité, comme un mot composé. L’intégration à la langue de tels mots se fait progressivement; on ne doit donc pas s’étonner du fait que l’emploi du trait d’union soit flottant entre pirate et le nom qui le précède. Toutefois, selon les ouvrages portant sur les difficultés du français, il est préférable de ne pas mettre de trait d’union entre les éléments de ces composés.

 

Exemples :

 

- Ce navire de guerre est venu en aide à un cargo attaqué par un vaisseau pirate.

- Quelques bateaux pirates parcourent cette voie maritime.

- L’homme arrêté avait lancé une radio pirate l’an dernier.

- Personnellement, je ne visite aucun site de téléchargements pirates.

 

 

Pour en savoir davantage sur le nom épithète, vous pouvez consulter l’article Généralités sur le nom épithète.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002