Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Curriculum vitæ



Curriculum vitæ et lettre d'accompagnement en format électronique

 

Envoi d’un curriculum vitæ et d’une lettre d’accompagnement par courriel

 

Il arrive qu’un recruteur ou une recruteuse permette à un candidat de lui transmettre par courriel son curriculum vitæ et la lettre d’accompagnement qui doit y être jointe. Dans ce cas, il est préférable que le candidat insère la lettre sur une page précédant le début du curriculum vitæ joint au message plutôt que de l’intégrer dans le message lui-même (ou d’en faire un autre fichier). Ainsi, la lettre d’accompagnement et le curriculum vitæ ne constitueront qu’un seul document complet. Le texte du courriel précisera alors le poste postulé et mentionnera que la lettre et le curriculum vitæ sont joints au courriel.

 

Par ailleurs, le candidat ou la candidate ne doit en aucun cas insérer sa signature manuscrite numérisée dans le courriel ou dans le curriculum vitæ en raison des risques importants de manipulation.

 

Finalement, le candidat devrait nommer le fichier joint de son nom (par exemple, CVGuyBergeron) pour permettre au recruteur ou à la recruteuse de repérer le document sans difficulté ou pour lui éviter de devoir le renommer.

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Exemple de courriel de transmission d’un curriculum vitæ et d’une lettre d’accompagnement.

 

Mise en mémoire de curriculum vitæ dans la base de données d’un employeur

 

De nos jours, des employeurs gardent dans une base de données les curriculum vitæ qui leur parviennent par voie électronique. Certains numérisent même ceux qu’ils reçoivent par la poste afin de les conserver informatiquement. Les recruteurs et les recruteuses peuvent ainsi balayer les curriculum vitæ qu’ils reçoivent à l’aide de logiciels et en effectuer un premier tri à partir de mots-clés. Ces mots-clés sont généralement des noms communs qui renvoient à un domaine d’activité ou qui décrivent les qualités requises pour occuper un poste.

 

Lorsqu’un candidat ou une candidate sait que son curriculum vitæ sera conservé dans une base de données, il ou elle a avantage à y insérer, à la fin, une liste de mots-clés (descripteurs) susceptibles d’être utilisés au triage. Une telle liste ne doit cependant pas contenir plus d’une trentaine de mots, car le curriculum vitæ doit rester concis. Cette façon de faire permet d’augmenter les chances qu’une candidature soit repérée lors d’une présélection informatisée.

 

Un exemple de curriculum vitæ contenant une liste de mots-clés est présenté dans l’article Exemple de curriculum vitæ fonctionnel (2).

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002