Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Écriture Web



Repères visuels et mise en relief

 

Dans une page Web, les repères visuels sont nécessaires, surtout si la page est longue. Ils permettent à l’œil de se replacer au bon endroit pendant le défilement vertical.

 

Les encadrés font ressortir une information et créent aussi un excellent repère visuel, tout comme les titres et les intertitres.

 

Dans les documents Web, le soulignement indique les hyperliens. Il faut donc éviter de souligner toute portion de texte qui ne pointe vers rien.

 

Le gras doit être utilisé avec modération. On l’emploie principalement pour sa fonction d’insistance. Il sert à mettre en relief un mot ou un groupe de mots. Comparativement à l’italique, qui a lui aussi une fonction d’insistance, le gras est plus facilement perçu par le lecteur, mais on doit éviter d’en abuser pour ne pas noircir ni alourdir le texte.

 

L’italique s’emploie notamment pour les mots étrangers non francisés et les titres d’œuvres littéraires et artistiques, de formulaires, de guides, d’émissions, ainsi que de journaux et de périodiques. On utilise l’italique à l’écran comme on le ferait pour un document papier; par conséquent, en rédaction Web, les titres (d’œuvres littéraires et artistiques, de formulaires, de guides, d’émissions, ainsi que de journaux et de périodiques) sont mis en italique, même s’il s’agit d’un hyperlien. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’une liste de titres (c’est-à-dire une liste qui ne contient aucun texte sauf les titres) d’œuvres, de guides, etc., les titres restent en romain, car les puces (ou autres marqueurs visuels) font fonction de mise en relief. Tout comme pour le gras, il faut veiller à utiliser l’italique avec modération, car il ralentit la lecture, et l’effet d’accentuation serait dilué s’il y en avait trop dans un texte. Pour les mêmes raisons de lisibilité, il faut évidemment éviter d’écrire tout un texte ou tout un paragraphe en italique.

 

La taille et la couleur de la police de caractères sont d’autres moyens de mettre en relief un mot ou une partie de texte. Toutefois, afin d’assurer l’accessibilité du document Web aux personnes présentant un handicap visuel, il faut privilégier des couleurs bien contrastées et éviter d’utiliser la couleur comme élément nécessaire à la compréhension du texte (par exemple, un graphique où chaque couleur correspondrait à un résultat différent).

 

 

Pour en savoir davantage sur la rédaction propre au Web, vous pouvez consulter les autres articles de la section Écriture Web, y compris les articles Adaptation d’un document papier au Web et Accessibilité aux personnes handicapées.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002