Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Écriture Web



Lisibilité

 

Puisque la lecture à l’écran est très exigeante pour le lecteur, il faut choisir, en rédaction Web, une police de caractères qui se lit bien, par exemple, Verdana, Arial, Helvetica.

 

Pour faciliter la lecture, tous les textes sont alignés à gauche, préférablement sur une seule colonne, et couvrent la moitié de la largeur de la page. On évite les phrases écrites entièrement en majuscules, car cela ralentit la lecture, et un texte justifié.

 

Le nombre de caractères par ligne devrait être de 60. Au-delà de ce nombre, il est difficile pour l’œil de trouver le début de la ligne suivante.

 

Il faut également que le contraste entre le contenu et le fond de l’écran soit fort. L’idéal est un fond pâle et une écriture foncée.

 

Il faut éviter les images d’arrière-plan ainsi que les images animées. L’emploi d’imagettes cliquables est conseillé si de nombreuses images ponctuent une page. L’usager décidera lesquelles il veut voir en gros format. Il est à noter que, selon les normes d’accessibilité du Web, tout élément non textuel tel qu’une illustration, une photo, un graphique doit comporter un texte de remplacement. Ce texte, d’au plus 150 caractères, doit présenter une description de l’image ou des données illustrées.

 

 

Pour en savoir davantage sur la rédaction propre au Web, vous pouvez consulter les autres articles de la section Écriture Web, y compris l’article Accessibilité aux personnes handicapées.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002