Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Révision linguistique et correction d'épreuves



Révision, correction et rectifications de l'orthographe

 

Pour un réviseur ou une réviseuse linguistique et un correcteur ou une correctrice d’épreuves, la question se pose : quelle orthographe choisir?

 

Puisque l’orthographe rectifiée est recommandée et non imposée, les formes rectifiées et non rectifiées sont acceptées. Il est donc permis d’utiliser les deux à l’intérieur d’un même texte. Par exemple, on acceptera, dans un même document, l’accent circonflexe sur le u dans le mot piqûre et son absence dans aout. Toutefois, pour une question d’uniformité, lorsqu’un mot peut s’écrire de deux façons, comme haut-parleur et hautparleur, on veillera à conserver une seule des deux graphies dans un même texte. En cas de doute, les dictionnaires de langue usuels restent de bonnes sources auxquelles se fier.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002