Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Tours d’horizon et autres explications > Tours d’horizon



Outiller

 

Le verbe outiller, qui peut s’employer à la voix passive, à la forme pronominale ou dans un sens figuré, fait souvent l’objet d’interrogations.

 

Outiller peut signifier « pourvoir des outils, des machines ou des installations nécessaires à un travail ». Le complément désigne alors généralement une ou des personnes, mais peut aussi renvoyer à un ou à des lieux.

 

Exemples :

 

- Mieux outiller le contremaître et les ouvriers améliora la production de l’usine.

- L’équipe médicale manque de matériel : outillons-la de toute urgence.

- Le gouvernement n’outille plus son armée, faute de moyens.

- Cet argent servira à outiller un atelier de mécanique.

- Soyez sans crainte, car le siège social aura rapidement outillé les filiales.

- Le débarcadère sera construit par l’État et outillé par la municipalité. (Le verbe outiller est à la voix passive.)

- Les étudiants et les étudiantes en plomberie doivent s’outiller à leurs frais. (Le verbe outiller est à la forme pronominale. S’outiller signifie ici « agir pour se munir des outils, des machines ou des installations nécessaires à un travail ».)

 

 

Outiller a aussi pour sens « pourvoir des moyens nécessaires à l’exercice d’une activité ».

Le complément désigne alors une ou des personnes.

 

Exemples :

 

- La mère de Misaël l’a outillé pour la calligraphie.

- Combien vous en coûtera-t-il afin de vous outiller pour la pêche? (Le verbe outiller est à la forme pronominale. S’outiller signifie ici « faire en sorte d’avoir les moyens nécessaires à l’exercice d’une activité ».)

 

 

Outiller signifie également, au sens figuré, « pourvoir des qualités ou des ressources nécessaires à la réussite d’une entreprise ». Il s’agit typiquement d’actions intellectuelles dans ce cas. Le complément désigne alors généralement une ou des personnes, mais peut aussi renvoyer à une réalité abstraite.

 

Exemples :

 

- Comment pouvons-nous outiller l’élève dans sa démarche d’apprentissage?

- La formatrice outillera les travailleurs sociaux pour qu’ils sachent intervenir correctement auprès des aînés.

- L’organisme outille les adolescents pour qu’ils puissent faire face au suicide d’un ou d’une camarade.

- Pour lutter contre l’intimidation, l’école a été outillée par un psychologue réputé. (Le verbe outiller est à la voix passive.)

- Lorsque je développe ma culture générale, j’outille mon sens de la répartie. (Le complément est une réalité abstraite.)

 

 

L’adjectif outillé (au féminin, outillée) veut dire « pourvu d’outils, de moyens, d’installations de travail », « pourvu des moyens nécessaires à l’exercice d’une activité » ou « pourvu des qualités ou des ressources nécessaires à la réussite d’une entreprise ».

 

Exemples :

 

- Fâchée, la voleuse s’est promis de revenir outillée pour forcer la porte.

- Voilà des artisans œuvrant dans un atelier très mal outillé!

- Tu as aperçu des campeurs bien outillés pour la cuisine en plein air.

- Cette étudiante est parfaitement outillée pour obtenir son doctorat : elle est brillante et studieuse.

- Le patient est incomplètement outillé pour faire face au cancer.

 

 

Le verbe outiller s’emploie avec la préposition pour.

 

Exemples :

 

- Les parents souhaitent outiller les préadolescents pour qu’ils puissent faire face à l’hypersexualisation. (et non : souhaitent outiller les préadolescents face à l’hypersexualisation)

- Ce psychologue s’est outillé pour utiliser l’approche cognitivo-comportementale dans le traitement des troubles anxieux. (et non : s’est outillé sur l’approche cognitivo-comportementale)

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002