Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Tours d’horizon et autres explications > Tours d’horizon



Compétitionner

 

Le verbe compétitionner est un québécisme relativement récent. Il a d’abord été employé dans un contexte sportif puis, plus largement, s’est appliqué à une rivalité commerciale. Le mot est désormais consigné dans plusieurs ouvrages de référence et peut être employé sans restriction. D’autre part, selon le contexte, plusieurs synonymes peuvent lui être substitués, ne serait-ce que pour varier les formulations.

 

Quant à son origine, même si on ne peut écarter une possible influence de l’anglais to compete – qui possède ces deux mêmes sens –, il reste que le verbe est bien formé, selon les règles du français, et que son sens est clair, notamment en raison de son lien formel avec le nom compétition, dont il est dérivé (de compétition + suffixe -er).

 

Exemples :

 

- C’était un défi pour les jeunes participants de compétitionner dans cette catégorie. (ou : de concourir)

- Cette joueuse compétitionne au niveau national depuis déjà quelques années. (ou : participe à des compétitions, évolue)

- Pour compétitionner à l’échelle mondiale, les industries québécoises doivent pouvoir compter sur un large réseau de distribution. (ou : Pour être compétitives)

- Les autorités publiques ont incité les entreprises locales à compétitionner entre elles pour obtenir la sous-traitance de services. (ou : à rivaliser)

- Plusieurs fabricants compétitionneront pour gagner ce marché lucratif. (ou : seront en compétition, se feront concurrence)

 

 

Vous pouvez consulter également les articles Compétiteur et concurrent, Compétition et concurrence ainsi que Compétitif et concurrentiel.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002