Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Compagnon et camarade       Nouveauté

 

On confond parfois les noms compagnon et camarade, qui expriment tous les deux l’idée de « partage », mais qui ne sont pas synonymes pour autant.

 

Compagnon – au féminin, compagne – vient du latin companio « qui partage son pain avec ». Il désigne une personne qui partage les habitudes, les occupations ou le sort d’une autre. On l’emploie aussi en parlant d’un partenaire dans un couple. Le terme compagnon peut par ailleurs se dire d’un animal.

 

Exemples :

 

- Le compagnon de voyage d’Anne s’est cassé une jambe.

- Il a été fait prisonnier avec deux compagnons d’armes.

- Il tentait en vain de consoler sa compagne d’infortune.

- Comme le compagnon de Julie est sympathique!

- Est-ce que l’on t’a dit que sa compagne était enceinte de jumelles?

 

Un compagnon peut également être un « ouvrier qui a terminé son apprentissage et possède un certificat de qualification ». Le terme spécialisé compagnon se féminise non seulement en compagne, mais aussi en compagnonne.

 

Exemples :

 

- Manuel et Alice sont apprentis plombiers, mais devraient bientôt être reconnus compagnons.

- Elle est devenue compagnonne après avoir réussi son examen de qualification. (ou : compagne)

 

Camarade est un terme d’origine militaire qui provient de l’espagnol camarada « chambrée », lui-même issu du latin camera « chambre ». Le nom camarade a le sens de « compagnon avec lequel on développe des liens de familiarité, d’amitié ». Camarade se dit beaucoup des enfants et des adolescents.

 

Exemples :

 

- À Noël, il a envoyé des cartes de vœux à ses bons camarades.

- Laurie est sa plus grande camarade de jeu à la garderie.

- Victor et Antonin se connaissent depuis longtemps : ils étaient camarades d’études à l’université.

 

Camarade est aussi une appellation parfois utilisée par les membres de partis de gauche ou de syndicats.

 

Exemples :

 

- La parole est laissée au camarade Bonenfant, qui détaillera sa proposition.

- Certains camarades ont-ils des questions à la suite de cette déclaration du chef du parti?

 

En résumé, le terme compagnon évoque l’idée d’accompagnement; camarade ajoute à cette idée la notion d’amitié, de familiarité.

 

Exemples :

 

- Marie-Claire a comme compagnon de vie un de ses anciens camarades.

- Il était son compagnon de jeu, il est maintenant son meilleur camarade.

- Lors de ce projet, ses collègues sont devenues ses compagnes de bureau les plus estimées. Je crois même qu’elle les considère comme de véritables camarades de travail!

 

 

Pour en savoir plus sur le terme compagnon, vous pouvez consulter la fiche compagnon du Grand dictionnaire terminologique.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : juillet 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles