Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts intégraux



Boxing Day

 

L’expression anglaise Boxing Day désigne le 26 décembre, lendemain de Noël. Elle viendrait vraisemblablement de l’usage britannique selon lequel, à l’occasion de cette journée, on avait coutume de remettre des Christmas boxes, littéralement boîtes de Noël, aux domestiques ainsi qu’aux facteurs et à d’autres employés des services publics. Ce jour est férié depuis 1871 dans de nombreux pays anglo-saxons. Aux États-Unis et au Canada, y compris au Québec, cette journée est maintenant surtout associée à des soldes jugés avantageux qui sont offerts en magasin.

 

Bien que l’emprunt intégral Boxing Day soit en usage dans le français du commerce depuis un certain temps, il reste critiqué dans la plupart des ouvrages de référence, et son emploi demeure déconseillé. Des équivalents – soldes de l’Après-Noël, soldes d’après Noël et soldes du lendemain de Noël – ont été proposés il y a quelques années pour le remplacer. Ces équivalents sont adoptés par des locutrices et des locuteurs de plus en plus nombreux, entre autres grâce à l’influence positive de publicitaires et de commerçants.

 

Exemples :

 

-  La frénésie des soldes de l’Après-Noël gagnerait un Québécois sur trois.
(plutôt que : la frénésie du Boxing Day)

-  Certains consommateurs préfèrent les aubaines du Vendredi fou aux soldes du lendemain de Noël. (plutôt que : aux soldes du Boxing Day)

 

Notons les deux majuscules et le trait d’union au nom composé Après-Noël, qui désigne un jour férié.

 

 

Compléments :

 

Après-Noël (Le grand dictionnaire terminologique)

Soldes de l’Après-Noël (Le grand dictionnaire terminologique)

Manifestations commerciales, culturelles et sportives (Emploi de la majuscule pour des types de dénominations)

Black Friday et Cyber Monday (Emprunts intégraux)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002