Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Doublets abrégés



Exemples de doublets abrégés

 

Les textes suivis offrent suffisamment d’espace pour intégrer les doublets complets. Toutefois, étant donné que la rédaction épicène s’avère trop souvent mise de côté au profit du masculin générique par manque de place, l’Office québécois de la langue française juge que l’emploi des doublets abrégés est une option acceptable dans les contextes où l’espace est restreint (par exemple dans les tableaux, les formulaires, les publications sur des plateformes de microblogage) ainsi que dans les écrits de style télégraphique. L’emploi des doublets abrégés dans ces contextes peut ainsi favoriser la féminisation d’un plus grand nombre d’écrits.

 

 

Au moment de former un doublet abrégé, il peut parfois être difficile de déterminer quelle partie de l’appellation au féminin doit être considérée comme la finale à placer entre parenthèses (ou entre crochets). Rappelons que, dans les doublets abrégés, il faut distinguer les cas où le féminin est formé par l’ajout d’une finale féminine à l’appellation masculine (mécanicien, mécanicienne, qui donnera mécanicien(ne)) des cas qui montrent une alternance de finales entre le masculin et le féminin (officier, officière, qui donnera officier[-ière]). Les tableaux ci-dessous présentent des exemples de doublets abrégés d’appellations de personnes en fonction du type de doublet dont il s’agit.    

 

Pour en savoir davantage sur la formation des doublets abrégés, vous pouvez consulter l’article Les types de doublets abrégés.

 

Il reste toujours possible de consulter un dictionnaire pour connaître le suffixe féminin d’une appellation qui ne se rapprocherait pas des cas présentés ici.

 

 

Cas d’ajout d’une finale féminine à une finale masculine

 

Nom masculin

Nom féminin

Doublet abrégé

artisan

artisane

un(e) artisan(e)

avocat

avocate

un(e) avocat(e)

cégépien

cégépienne

un(e) cégépien(ne)

colonel

colonelle

un(e) colonel(le)

ingénieur

ingénieure

un(e) ingénieur(e)

motard

motarde

un(e) motard(e)

pair aidant

paire aidante

un(e) pair(e) aidant(e)

tyran

tyranne

un(e) tyran(ne)

 

 

Cas d’alternance entre une finale masculine et une finale féminine

 

Nom masculin

Nom féminin

Doublet abrégé

acheteur

acheteuse

un(e) acheteur(-euse)

acteur

actrice

un(e) acteur(-trice)

amateur

amatrice

un(e) amateur(-trice)

ambassadeur

ambassadrice

un(e) ambassadeur(-drice)

boulanger

boulangère

un(e) boulanger(-ère)

chansonnier

chansonnière

un(e) chansonnier(-ière)

chauffeur

chauffeuse

un(e) chauffeur(-euse)

chercheur

chercheuse

un(e) chercheur(-euse)

contrôleur

contrôleuse

un(e) contrôleur(-euse)

courtier

courtière

un(e) courtier(-ière)

créatif

créative

un(e) créatif(-ive)

pompier

pompière

un(e) pompier(-ière)

 

 

Doublets abrégés de noms épicènes

 

Nom masculin

Nom féminin

Doublet abrégé

anthropologue

anthropologue

un(e) anthropologue

astronome

astronome

un(e) astronome

ayant droit

ayant droit

un(e) ayant droit

bagagiste

bagagiste

un(e) bagagiste

bénéficiaire

bénéficiaire

un(e) bénéficiaire

capitaine

capitaine

un(e) capitaine

clerc

clerc

un(e) clerc

clown

clown

un(e) clown

critique

critique

un(e) critique

 

 

Lorsque le féminin est un mot à part entière, plutôt qu’une finale, il est préférable d’écrire l’appellation au féminin en entier, sans coller la parenthèse ouvrante à l’appellation au masculin.

 

Exemples :

 

-  un(e) compagnon (compagne)

-  un(e) confrère (consœur)

-  un(e) copain (copine)

-  un(e) homme (femme) de loi

 

 

Compléments :

 

Les signes à privilégier (Doublets abrégés)

Formation de noms féminins (Féminisation et rédaction épicène)

Division syllabique et étymologique (Coupure de mots)

Répertoire de noms masculins et de noms féminins (Féminisation et rédaction épicène)

 

 

Article rédigé en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002