Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Rédaction dans les réseaux sociaux



Emploi des émoticônes et des émojis

 

Les émoticônes et, plus récemment, les émojis ont pris une importance considérable dans les communications numériques. Leur usage n’est cependant pas adéquat dans tous les contextes.

 

:-) Les émoticônes

 

Les émoticônes sont des dessins réalisés en combinant plusieurs caractères typographiques. Ils sont utilisés afin d’illustrer un propos.

 

Les émoticônes incluent les binettes; ces dernières constituent donc une sous-classe des émoticônes. Les binettes suggèrent la forme d’un visage, le plus souvent orienté vers la gauche, dont l’expression traduit l’état d’esprit de l’internaute expéditeur ou expéditrice.

 

Exemples :

 

-  un objet concret : un vélo                               (*)/ (*)

-  un animal : un calmar                                     <:

-  un sentiment : la contrariété; la joie                 (-_-*)   :-)

-  une expression : être au bout du rouleau          ~X(

 

Afin d’éviter tout risque d’interprétation erronée, il est peu indiqué d’employer les émoticônes, qui nécessitent généralement d’être décodés, dans les publications et les commentaires publics sur les réseaux sociaux. On limitera leur emploi aux échanges détendus ou personnels par courriel.

 

bonhomme-sourire.jpg * Les émojis

 

Les émojis permettent aussi de traduire un état d’esprit ou d’illustrer un propos, mais ils prennent la forme de petits pictogrammes. Leur forme n’étant pas contrainte par les caractères du clavier, ils ont l’avantage d’offrir une représentation plus élaborée. Ils sont donc plus facilement compréhensibles que les émoticônes. C’est pourquoi les émojis sont le meilleur choix.

 

Exemples :

 

-  un objet : un vélo; un hôpital              velo.jpg * hopital.jpg *

-  un animal : un calmar                         calmar.jpg *

-  un sentiment : la colère                      emoji-fache.jpg *

-  un geste : d’accord ou bien                pouce-leve.jpg *

-  un symbole : la paix                           symbole-paix.jpg *

-  un drapeau : la fierté                          drapeau-fierte.jpg *

 

Certes, les émojis dynamisent le message, mais ils doivent être pertinents et évocateurs. Même s’ils sont plus clairs que les émoticônes, les émojis ne sont pas toujours interprétés comme ils le devraient. Cela est d’autant plus vrai en ce qui concerne les sentiments ou les états d’esprit. En outre, leur rendu graphique peut être différent d’un appareil à l’autre. Tout bien considéré, il est parfois préférable de s’en tenir aux émojis qui ne présentent aucune ambiguïté, par exemple à ceux qui représentent des objets concrets.

 

Exemples :

 

-  #Publicité : le #numérique surpasse la tele.jpg *.

-  Le président de l’Assemblée nationale honoré par la France drapeau-france.jpg * pour son parcours exceptionnel.

-  Au Québec, 250 000 telephone-portable.jpg* éviteront la poubelle cette année grâce au #marchédoccasion.

-  Les #conditionsmétéorologiques pourraient causer des pannes à travers le Québec aujourd’hui. flocon.jpgnuage-vent.jpgpluie.jpgampoule.jpg*

 

Enfin, il est important d’user de parcimonie dans l’emploi d’émojis; un nombre trop important dans une seule et même publication peut affecter la lisibilité ou la compréhension. En outre, l’emploi abusif des émojis peut devenir agaçant, voire exaspérant pour les destinataires.

 

 

Compléments :

 

Binette (Courrier électronique)

Binette (Le grand dictionnaire terminologique)

Émoji (Le grand dictionnaire terminologique)

Émoticône (Le grand dictionnaire terminologique)

 

 

Article rédigé en 2018

 

 

* © Twemoji, Twitter, inc., et autres contributeurs, sous licence CC BY 4.0, 2018.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002