Banque de dépannage linguistique


Les sigles, abréviations et symboles
Les abréviations > Cas particuliers d'abréviations



Abréviation de projet de loi       Nouveauté

 

Bien que le terme projet de loi n’ait pas d’abréviation unanimement adoptée, les ouvrages de langue et les publications juridiques prônent l’utilisation du sigle PL, d’ailleurs très en usage. La BDL privilégie aussi l’emploi de ce sigle (en caractères romains et en majuscules). La variante P.L. n’est pas fautive, mais, pour des raisons de simplification et d’uniformisation, il est généralement préférable d’écrire les sigles sans points abréviatifs. Quant à l’abréviation p.l., bien que correctement formée, elle est très peu utilisée.

 

Le sigle PL est séparé par une espace (insécable) de la numérotation du projet de loi lorsque cette numérotation est indiquée.

 

Exemples :

 

  La Commission de l’économie et du travail a procédé à l’étude détaillée du PL 39, qui vise à modifier la Loi sur les forêts. (et non : du PL-39 ou du PL39)

  Le PL 106, ou Loi modifiant la Loi sur l’instruction publique et la Loi sur l’enseignement privé, fut sanctionné en juin 2005.

  Le PL C-7 était parrainé par le président du Conseil du Trésor du Canada.

 

 

Compléments :

 

Point abréviatif dans les sigles (Les sigles)

Titres de textes législatifs (Italique)

 

 

Article rédigé en 2018

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002