Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Limite et limitation       Nouveauté

 

Il peut être facile de confondre les noms limite et limitation, car ils ont une parenté phonétique et sémantique. Ces mots ont tous deux été empruntés au latin au XIVe siècle. Limite vient de limes, limitis, qui signifie « sentier, frontière ». Limitation vient de limitatio, qui veut dire « bornage, délimitation ». Les sens de ces noms sont proches, mais ces derniers ne sont toutefois pas synonymes.

 

 

Le nom limite

 

Le nom limite possède plusieurs significations en langue générale. L’une d’elles est « ligne déterminant le début ou la fin d’une étendue ». Une autre, « début ou fin d’un espace de temps ». Enfin, au sens figuré, limite peut aussi vouloir dire « point où s’arrête une influence, une action ».

 

Exemples :

 

  La rivière Montmorency constituait à l’époque la limite naturelle entre les seigneuries de Beauport et de Beaupré.

  Les limites d’un terrain de badminton différeront selon qu’il s’agit d’une partie de simple ou de double.

  La date limite d’inscription au camp d’été a été fixée au 12 juin.

  Cette entreprise use de pratiques à la limite de la légalité.

 

 

Le nom limitation

 

De son côté, le nom limitation signifie « action de fixer des limites; résultat de cette action ».

 

Exemples :

 

  Le Plan d’action mondial de la population recommandait la limitation des naissances pour réduire la croissance démographique.

  Les parents de Thomas déposeront une pétition à la Ville pour faire diminuer la limitation de vitesse dans leur rue.

  Cette candidate aux élections prône une limitation des dépenses publiques.

 

 

Complément :

 

Limite (Nom épithète)

 

 

Article rédigé en 2020

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : janvier 2020

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002