Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Tours d’horizon et autres explications > Mises au point



Climatisé et conditionné       Nouveauté

 

Sous l’influence de l’anglais, le français a créé les termes air conditionné et conditionnement d’air. Ces emprunts sont attestés au moins depuis les années 1950 et sont entrés dans les dictionnaires au début des années 1970. Le français dispose aussi de divers dérivés du verbe climatiser pour désigner les mêmes concepts et des concepts apparentés. Voici quelques éclaircissements sur ces différents termes.

 

 

Air climatisé et air conditionné

 

Plusieurs ouvrages de référence, en particulier les dictionnaires généraux, reconnaissent comme synonymes air climatisé et air conditionné, ce qui n’a pas toujours été le cas. On n’y fait donc plus la distinction selon laquelle climatisé s’applique en principe à un lieu, et conditionné, à l’air (une pièce climatisée étant un endroit où l’air a été conditionné). Les deux formes sont ainsi également acceptables.

 

Exemples :

 

-  En cette période de canicule, le confort que procure l’air climatisé des centres commerciaux semble très recherché. (ou : l’air conditionné)

-  Certaines personnes trouvent que l’air climatisé est plus confortable que l’air de l’extérieur parce qu’il est moins humide. (ou : l’air conditionné)

 

 

Par extension, air climatisé et air conditionné peuvent s’employer en langue courante pour désigner un appareil de climatisation, que l’on peut toutefois appeler, plus simplement, un climatiseur (et non un climatisateur, forme déconseillée).

 

Exemples :

 

-  Tu peux monter ta vitre, je vais mettre l’air climatisé en marche. (ou : l’air conditionné, le climatiseur)

-  La technicienne est venue installer un air climatisé dans notre bureau. (ou : un air conditionné, un climatiseur)

 

 

Conditionnement d’air et climatisation

 

De l’anglais américain air conditioning, le français a fait conditionnement d’air. On a donc désigné par les termes appareil de conditionnement d’air ou conditionneur d’air des dispositifs permettant de « conditionner » l’air ambiant en lui donnant des caractéristiques de température et d’humidité précises.

 

Parallèlement, le verbe climatiser et ses dérivés sont apparus et ont concurrencé la série issue de conditionner. C’est ainsi que climatiseur s’est imposé pour désigner l’appareil individuel servant à assurer la climatisation d’un local de volume modéré ou d’une voiture.

 

De nos jours, le terme conditionnement d’air fait davantage référence au maintien des conditions atmosphériques favorables à la conservation de matériaux ou de denrées, alors que climatisation se rapporte plutôt au confort des personnes par le maintien d’une température ambiante agréablement fraîche.

 

 

Article rédigé en 2020

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : juin 2020

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2020