Banque de dépannage linguistique


La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Avoir pour et avoir comme

 

Le verbe avoir peut être suivi des prépositions pour ou comme pour introduire un nom ou un groupe nominal attribut du complément direct. Les deux formulations sont tout à fait correctes et signifient « en qualité de, en guise de ». Elles sont consignées dans de nombreux ouvrages de référence et sont en usage partout en francophonie.

 

Exemples :

 

-  Il avait pour langue maternelle l’anglais. (ou : Il avait comme langue maternelle l’anglais.)

-  Cette petite fille que vous avez comme élève est très turbulente. (ou : que vous avez pour élève)

-  Cela eut comme effet de le faire rire. (ou : Cela eut pour effet)

-  Ces compressions ont pour conséquences plusieurs pertes d’emploi. (ou : Ces compressions ont comme conséquences)

 

 

Cet emploi du verbe avoir suivi des prépositions pour ou comme est aussi possible et courant dans des tournures indiquant une restriction : n’avoir pour… que ou n’avoir comme… que.

 

Exemples :

 

-  Tu n’avais pour amis que les petits voisins. (ou : Tu n’avais comme amis que les petits voisins.)

-  Nous n’avons comme seul souvenir de notre mère qu’une petite chaîne dorée. (ou : Nous n’avons pour seul souvenir de notre mère qu’une petite chaîne dorée.)

-  Katia n’avait pour tout bagage que son petit sac à dos. (ou : Katia n’avait comme tout bagage que son petit sac à dos.)

-  Je n’ai pour unique arme qu’un arc. (ou : Je n’ai comme unique arme qu’un arc.)

 

 

Compléments :

 

Avoir comme un de (Emprunts syntaxiques)

Avoir pour objet (Noms dans les expressions figées)

Ne… que (La négation et la restriction)

 

 

Article rédigé en 2019

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002