Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts syntaxiques



Être en charge de

 

La locution être en charge de est un calque de l’anglais to be in charge of. Elle devrait être remplacée par l’une des locutions suivantes : être chargé de, être responsable de, avoir la charge de, avoir la responsabilité de, avoir mission de, être le chef ou la chef (plus rarement, la cheffe).

 

Exemples fautifs :

 

- L'Office québécois de la langue française est l'organisme en charge de l'application de la Charte de la langue française.

- Notre entreprise est en charge de la promotion du tourisme.

- C’est Lucie qui est en charge de ce dossier.

 

On écrira plutôt :

 

- L'Office québécois de la langue française est l'organisme responsable de l'application de la Charte de la langue française.

- Notre entreprise est chargée de la promotion du tourisme.

- C’est Lucie qui a la responsabilité de ce dossier.

 

 

De même, la locution prendre charge de est un calque de l’anglais to take charge of et devrait être remplacée par prendre en charge, se charger de, s’occuper de (quelqu'un, quelque chose).

 

Exemples fautifs :

 

- Ce jeune ministre a accepté de prendre charge des relations internationales.

- Cette année, deux nouvelles enseignantes prendront charge des cours de musique.

- Tu prends charge des apéritifs, et moi des hors-d’œuvre.

 

On écrira plutôt :

 

- Ce jeune ministre a accepté de se charger des relations internationales.

- Cette année, deux nouvelles enseignantes prendront en charge les cours de musique.

- Tu t’occupes des apéritifs, et moi des hors-d’œuvre.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : octobre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002