Banque de dépannage linguistique

Résultats de la recherche
La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des types de dénominations



Espèces animales et végétales

 

Dans les textes spécialisés de botanique et de zoologie, les noms français qui désignent des classes, des ordres et des familles prennent la majuscule.

 

Exemples :

 

  classes : les Vertébrés, les Amphibiens, les Mammifères

  ordres : les Cétacés, les Falconiformes, les Coniférales

  familles : les Salmonidés, les Pinacées, les Columbidés

 

 

Pour ce qui est des noms qui se réfèrent au genre et à l’espèce, l’usage est moins tranché. Traditionnellement, le nom de genre prend lui aussi la majuscule, alors que le nom d’espèce s’écrit avec une minuscule. Toutefois, on observe que l’usage de la minuscule, aussi bien pour le nom générique que pour le nom spécifique, sauf si celui-ci est un nom propre, s’étend, du moins en Amérique du Nord. La minuscule étant de mise dans les textes autres que scientifiques, et la limite entre textes scientifiques vulgarisés et autres types de textes n’étant pas toujours claire, l’emploi de la minuscule gagne du terrain. On peut donc écrire dans les textes spécialisés :

 

Exemples :

 

  l’Oie des neiges ou l’oie des neiges

  le Grand Héron ou le grand héron (Dans le premier exemple, l’adjectif qui précède le nom prend lui aussi la majuscule.)

  la Petite Ciguë ou la petite ciguë

  le Bar d’Amérique ou le bar d’Amérique

  le Pin sylvestre ou le pin sylvestre

  l’Érable à sucre ou l’érable à sucre

  l’Amélanchier du Canada ou l’amélanchier du Canada

 

Dans les textes autres que scientifiques, cependant, les noms de classes, d’ordres, de familles, de genres et d’espèces s’écrivent avec la minuscule.

 

Exemples :

 

  Contrairement à ce que plusieurs croient, la baleine est un mammifère.

  Le cap Tourmente est le rendez-vous de centaines de milliers d’oies des neiges.

  Une poète a joliment surnommé l’érable « l’arbre confiseur ».

  Le saumon de l’Atlantique est un délicieux poisson à chair rose.

 

 

En latin, le nom des classes, des ordres, des familles et des genres prend la majuscule. Pour ce qui est des noms d’espèces, seul le premier mot, le nom générique, prend une majuscule. Les éléments spécifiques qui se réfèrent à l’espèce, à la sous-espèce et à la variété prennent une minuscule, sauf s’ils sont dérivés d’un nom propre. On a par exemple : Magnoliopsida [classe]; Euproctis [genre] terminalis [espèce]; Cypripedium [genre] parviflorum [espèce] var. planipetalum [variété].

 

Les appellations scientifiques latines s’écrivent en italique. Elles ne sont généralement pas précédées d’un article. Toutefois, l’emploi de l’article est de plus en plus fréquent.

 

Exemples :

 

  Selon ces observations, Euproctis terminalis est responsable de défoliations graves.

  Coturnicops noveboracensis se reproduit dans les marais d’eau douce ou saumâtre.

  La Eubalaena glacialis pèse en moyenne 55 000 kg.

  La Rosa Gallica officinalis était déjà cultivée dès le début du Moyen Âge.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Races d’animaux.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : octobre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002