Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Résultat de la recherche
L'orthographe
Emploi du trait d'union > Mots composés > Mots composés avec préfixe ou élément grec ou latin



Inter-

 

Le préfixe inter-, qui signifiait en latin « entre », sert à former un grand nombre de mots, des noms, des adjectifs et plus rarement des verbes. Dans tous les cas, il se soude à l'élément qui suit, sans trait d'union, que cet élément commence par une voyelle ou une consonne.

 

Exemples :

 

- Les tarifs des interurbains ont sensiblement augmenté.

- Un intertitre sépare ces paragraphes.

- Choisis Français comme langue d’interface et enregistre ta préférence.

- De nombreux groupes organisent des activités intercommunautaires.

- Ce thérapeute est spécialisé dans la gestion des conflits intergénérationnels.

- L’Afrique souhaite davantage d’échanges intercontinentaux malgré Ebola.

- Tous les employés du bureau entretiennent d’excellentes relations interprofessionnelles.

- Tous ces ordinateurs sont interconnectés.

 

Lorsqu'un adjectif est formé du préfixe inter- et d'un nom, il est d’usage de mettre cet adjectif au pluriel quand il renvoie à plusieurs éléments, même si le nom auquel il se rapporte est singulier. Il prend donc la forme plurielle invariable.

Exemples :

 

- Ils ont mis sur pied un comité interentreprises.

- Nous ne participerons pas à la prochaine rencontre interclubs.

 

 

Un nom formé avec inter- suit la règle générale : il ne prend un s qu'au pluriel.

Exemples :

 

- Cette fonction permet de choisir différents interlignes.

- Il vaut mieux écrire deux intertitres courts qu’un seul intertitre, trop long.

 

 

Les mots composés du préfixe inter- et d’un mot commençant par un r comportent deux r successifs.

 

Exemples :

 

- Ils ont développé le transport interrégional pour améliorer la diffusion de leurs produits.

- Le décrochage scolaire et le suicide chez les jeunes sont des phénomènes interreliés.

 

 

Notons que, quand inter- marque la réciprocité, il faut éviter les pléonasmes causés par l’emploi de la préposition entre dans le même membre de phrase. Ainsi, on dira ces deux groupes sont en interrelation plutôt que il y a interrelation entre ces deux groupes, ou encore la communication entre les parties plutôt que l’intercommunication entre les parties.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2016

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles