Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Résultat de la recherche
La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Correspondance > Adressage > Notions complémentaires



Enveloppe

 

L’enveloppe d’un envoi administratif ou commercial comporte différents types de renseignements : nom et adresse du ou de la destinataire, nom et adresse de l’expéditeur ou de l’expéditrice et, s’il y a lieu, mentions de caractère et d’acheminement.

 

Les enveloppes à fenêtre permettent de lire le nom et l’adresse du ou de la destinataire inscrits sur un document à l’intérieur.

 

Au Québec, certains éléments de l’adresse doivent toujours s’écrire dans la langue dans laquelle ils sont officialisés par la Commission de toponymie, qui est généralement le français; il s’agit de la rue ou des autres génériques de voies de communication, du point cardinal qui leur est rattaché, de la ville et de la province. On évitera donc de traduire ces éléments en anglais. Les ministères et les organismes de l’Administration sont tenus de n’employer que le français dans les adresses au Québec. Beaucoup de grandes entreprises ont aussi adopté ce principe.

 

Sur les envois à destination des autres provinces et territoires du Canada, on emploie le nom officiel de la rue, qu’il soit en français ou en anglais.

 

Pour les lettres à destination de l’étranger, lorsque l’adresse n’est pas en français, on s’assurera de respecter les usages du pays de destination, afin que les préposés du service postal comprennent bien ce qu’on a écrit. Cependant, le nom du pays de destination doit quand même être écrit en français, puisque cette indication s’adresse aux personnes qui font le tri au point d’expédition. On l’indique alors en majuscules, sur la ligne qui suit le code postal.

 

L’adresse de l’expéditeur ou de l’expéditrice (la personne qui fait l’envoi postal) se place dans le coin supérieur gauche de l’enveloppe. Elle est souvent imprimée.

 

Les mentions relatives à la nature de l’envoi, comme PERSONNEL ou CONFIDENTIEL (deux mentions que l’on n’emploie pas simultanément), et celles relatives au mode d’acheminement, comme RECOMMANDÉ, URGENT, PAR AVION, EXPRÈS, PAR EXPRÈS, PAR MESSAGERIE, sont écrites l’une sous l’autre, à gauche de l’adresse, au-dessus des deux ou trois dernières lignes, en majuscules (accentuées au besoin), et on les souligne.

 

Finalement, l’adresse du ou de la destinataire (la personne qui doit recevoir l’envoi) apparaît approximativement au centre de l’enveloppe.

 

Pour en savoir davantage sur les règles d’écriture de l’adresse postale, vous pouvez consulter les autres articles de la section Adressage ainsi que l’article Abréviations dans les adresses.

 

 

Exemple :

 

 

Simone Gallant

181, chemin de la Correspondance Sud

Sainte-Lettre (Québec)  A1A 2B3

 

 

 

 

 

RECOMMANDÉ

PERSONNEL

Monsieur Paul Guénette

Directeur général

Société Lettre d’affaires

1234, 26e Avenue

Saint-Pli (Québec)  C4C 5D6

 

 

 

 

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles