Banque de dépannage linguistique

Résultats de la recherche
Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Varia

 

Utiliser le mot varia dans un ordre du jour, un procès-verbal ou un compte rendu de réunion est déconseillé. Varia est un emprunt à l’anglais qui n’est pas légitimé. Son emploi, considéré comme une impropriété, fait l’objet de critiques linguistiques depuis longtemps. On dit, en effet, que le mot varia désigne plutôt en français un recueil d’œuvres variées ou, dans le domaine du journalisme, un article ou un reportage traitant de sujets variés.

 

On a le plus souvent recours au titre Questions diverses ou Divers pour nommer le point de l’ordre du jour sous lequel les participants et les participantes à une assemblée délibérante peuvent faire inscrire des questions dont ils souhaitent débattre et qui ne figurent pas dans le document qui leur a été soumis. Ces questions sont ajoutées à l’ordre du jour avant son adoption, mais elles ne sont abordées qu’en fin de séance, avant de convenir des données relatives à la prochaine réunion. D’autres expressions telles que Affaires diverses, Sujets divers, Autres sujets ou encore Autres questions sont également utilisées.

 

Exemple :

 

Ordre du jour

 

[…]

7. Campagne de financement

8. Questions diverses (et non : Varia)

9. Date et lieu de la prochaine séance

10. Clôture de la séance

 

 

Compléments :

 

Ordre du jour (Documents relatifs à la tenue de réunions)

Exemple d’ordre du jour (2) (Documents relatifs à la tenue de réunions)

Anglicisme (Le grand dictionnaire terminologique)

Emprunt à l’anglais (Le grand dictionnaire terminologique)

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : mars 2019

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002