Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Résultat de la recherche
La grammaire
Le nom > Genre des noms



Gens

 

Selon le contexte, le mot gens peut désigner un ensemble formé d’un nombre indéterminé de personnes (les gens riches et célèbres) ou encore les hommes en général (les gens trouvent cela ridicule). Curieusement, bien que ce nom soit généralement masculin, on le considère parfois comme un nom féminin. On trouve l’origine de cette ambivalence grammaticale en ancien français : gens était alors le pluriel du nom féminin gent, qui signifiait « race, nation ». Gens prit rapidement le sens plus large d’« hommes » et, du coup, adopta également le genre masculin.

 

De nos jours, lorsqu’un adjectif épithète précède immédiatement le mot gens, on l’accorde au féminin si la forme féminine de cet adjectif diffère de sa forme masculine.

 

Exemples :

 

- Victor discute avec les bonnes gens de la paroisse.

- Les petites gens de ce quartier travaillent très dur pour vivre.

 

Toutefois, si l’adjectif qui précède directement gens a une forme identique aux deux genres, le nom gens est masculin.

 

Exemples :

 

- Tous ces braves gens font de leur mieux. (et non : Toutes ces braves gens)

- Tous ces jeunes gens sont volontaires. (et non : Toutes ces jeunes gens)

- Quels honnêtes gens que les membres de cette famille! (et non : Quelles honnêtes gens)

 

Les adjectifs placés après gens, quelles que soient leur forme et leur fonction, sont toujours au masculin. Il en est de même des pronoms associés à gens.

 

Exemples :

 

- As-tu rencontré des gens intéressants à cette soirée?

- Anaïs n’aime pas les gens coléreux.

- C’était de bonnes gens un peu naïfs avec lesquels il était facile de lier connaissance.

- Les vieilles gens sont souvent inquiets et ils sont parfois méfiants.

- Voilà un groupe de jeunes gens bien éduqués, filles et garçons.

 

 

Quand tous et quels précèdent gens, ceux-ci sont habituellement masculins, à moins qu’un adjectif épithète féminin s’intercale entre l’un d’eux et gens.

 

Exemples :

 

- Tous ces gens pensent venir à la fête?

- Quels braves gens extraordinaires!

- Toutes ces bonnes gens ont demandé à se faire servir rapidement.

- Quelles petites gens misérables!

 

L’adjectif qui le précède est masculin dans tous les cas où gens est accompagné d’un complément déterminatif avec lequel il forme un nom composé.

 

Exemples :

 

- Les principaux gens d’Église du pays se rassemblent ici ce soir.

- Ce ne sont que de banals gens de lettres.

- Les plus importants gens d’affaires sont invités à cette conférence.

 

L’adjectif en apposition, même s’il précède gens, est masculin.

 

Exemples :

 

- Heureux et satisfaits, les gens sont retournés chez eux.

- Impatients, tous ces gens ont décidé de se faire rembourser leurs billets.

 

 

Notons par ailleurs que la prononciation habituelle de gens est [G2] (jan), et non [G2s] (jans).

 

 

Pour en apprendre davantage concernant l’emploi de ce mot, vous pouvez également consulter l’article Gens de la section sur le vocabulaire.

 

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger gratuitement sur note site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 



Haut


Site du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles