Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Résultat de la recherche
Le vocabulaire
Autres questions de vocabulaire



En termes de

 

On emploie la locution en termes de, dans laquelle le mot terme est toujours au pluriel, dans deux sens en français. L'un de ces emplois est tout à fait correct, mais l'autre est critiqué par certains auteurs.

 

En termes de peut d'abord signifier « dans le vocabulaire ou la terminologie de » et être suivie du nom d'une discipline, d'un domaine, d'un art ou d'une science. En ce sens, cette locution est tout à fait correcte.

 

Exemples :

 

- Comme on dit en termes de cinéma, cette vue en contre-plongée est vraiment magnifique.

- En termes de médecine, on parle de céphalée plutôt que de mal de tête.

- Voilà ce qu'on appelle en termes de musique une modulation.

 

 

On emploie aussi la locution en termes de dans le sens d’« en ce qui a trait à ». Ce sens, qui n'est pas attesté dans la plupart des dictionnaires de langue générale, est critiqué par certains auteurs, qui le considèrent généralement comme un anglicisme, l'expression anglaise in terms of ayant le même sens. Cependant, puisque ce sens semble être apparu pratiquement en même temps en anglais et en français, qu'il est souvent utilisé par de bons auteurs et qu’il est assez courant dans la presse, et ce, non seulement au Québec mais dans toute la francophonie, d'autres auteurs considèrent que cet emploi est correct. On ne saurait donc le déconseiller, du moins dans la langue courante. Dans la langue soignée, on pourra lui préférer d’autres expressions, selon le contexte : en ce qui a trait à, en ce qui concerne, en matière de, pour ce qui est de, sur le plan de, au chapitre de, dans le domaine de, du point de vue de, en fait de, en fonction de, quant à, relativement à.

 

Exemples :

 

- C'était une excellente période pour l'entreprise, particulièrement en termes de productivité et de profits. (ou, dans la langue soignée : en matière de productivité et de profits)

- Cette personne est un modèle en termes de détermination et de persévérance. (ou, dans la langue soignée : pour ce qui est de la détermination et de la persévérance)

- Ils ont eu des résultats impressionnants en termes de qualité. (ou, dans la langue soignée : en ce qui a trait à la qualité)

 

 

Le mot terme est employé dans diverses expressions, parfois au singulier, parfois au pluriel. Lorsqu'il signifie « délai » ou « échéance », comme dans les expressions à court terme, à moyen terme, à long terme, à terme, avant terme et après terme, terme est au singulier (à moins que plus d’un adjectif ne le qualifie; voir à ce sujet l’article Nom qualifié par plus d’un adjectif). Lorsqu'il signifie « mot, expression » ou « discours », comme dans les expressions en d'autres termes, en termes choisis, en propres termes et être en bons (ou mauvais) termes avec quelqu'un, le mot terme est au pluriel. Ainsi, au terme de signifie « à la fin de » et aux termes de signifie plutôt « selon » (une loi, par exemple).

 



Haut


Site du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles