Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Index thématique
La grammaire
Les déterminants > Déterminants indéfinis



Tout autre

 

Dans tout autre, le mot tout est variable dans certains cas et invariable dans d’autres. En fait, la variabilité de tout dépend de sa nature : s’il est déterminant indéfini, il est variable; s’il est adverbe, il est invariable.

 

Lorsque tout signifie « n’importe quel » et se rapporte à un nom, il est adjectif et donc variable. Dans ce cas, le nom qui suit tout autre pourrait s’intercaler entre tout et autre : c’est un moyen commode de reconnaître que tout est adjectif.

 

Exemples :

 

- Toute autre idée est bienvenue. (c’est-à-dire : Toute idée autre…)

- Je demeure à votre disposition pour vous fournir tout autre renseignement utile. (c’est-à-dire : tout renseignement utile autre)

- Nous pouvons parler de toute autre chose que du travail. (c’est-à-dire : de toute chose autre…)

- Toute autre personne que mon frère aurait compris ma réaction. (c’est-à-dire : Toute personne autre…)

- Toute autre solution serait préférable. (c’est-à-dire : Toute solution autre…)

- Pour toute autre demande, adressez-vous à votre gestionnaire. (c’est-à-dire : Pour toute demande autre…)

 

 

L’usage veut qu’on emploie tout autre au singulier. Bien que les formes plurielles tous autres et toutes autres soient possibles, elles sont peu fréquentes. On les rencontre notamment dans la langue juridique. Le pluriel peut en outre apporter une légère nuance, soit pour faire référence à la totalité des éléments d’un ensemble donné.

 

Exemples :

 

- Tous autres frais facturés indûment seront remboursés aux requérants.

- Les plaignants et toutes autres personnes ayant subi un préjudice dans l’affaire précitée peuvent envisager un recours.

 

 

Lorsque tout signifie « tout à fait », il est adverbe et donc invariable. Dans ce cas, tout ne peut être séparé de autre; tout autre signifie alors « complètement différent ». Tout est adverbe notamment lorsqu’il suit un déterminant indéfini (un tout autre) et lorsqu’un déterminant indéfini s’intercale entre tout et autre (tout un autre).

 

Exemples :

 

- Une tout autre possibilité nous est offerte. (c’est-à-dire : une possibilité tout à fait autre)

- Il s’agit de tout autre chose. (c’est-à-dire : d’une chose complètement différente)

- Daniel a proposé une tout autre activité. (c’est-à-dire : une activité complètement différente)

- Cela nécessiterait tout une autre procédure. (c’est-à-dire : une procédure tout à fait autre)

- Au procès, le témoin a tenu de tout autres propos. (c’est-à-dire : des propos complètement différents)

- D’habitude, elle est tout autre. (c’est-à-dire : complètement différente)

- Voilà une tout autre affaire! (c’est-à-dire : une affaire complètement différente)

- Les vraies raisons sont tout autres. (c’est-à-dire : tout à fait autres)

- Comme c’est une tout autre demande, il faut soumettre un nouveau dossier. (c’est-à-dire : une demande complètement différente)

 

 

Pour en savoir davantage sur d’autres emplois de tout, vous pouvez consulter les articles Tout nom, Tout déterminant, Tout adverbe, Tout pronom, Tout début, toute fin et Expressions avec tout.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : juillet 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles