Site officiel de l'Office québécois de la langue française
Ressources

Politique éditoriale de la Banque de dépannage linguistique

Présentation et mission de la BDL

La Banque de dépannage linguistique (BDL) est un outil pédagogique qui offre aux usagers des réponses claires à des questions d'ordre linguistique et rédactionnel.Il s'agit d'un répertoire de points de langue, ou d'emplois de la langue, qui peuvent être la source de questionnements, d'hésitations ou d'erreurs. Ce produit de l'Office québécois de la langue française (OQLF) est diffusé gratuitement dans Internet.

La BDL contribue à la mission d'assistance linguistique de l'OQLF, qui consiste à « assister les organismes de l'Administration, les organismes parapublics, les entreprises, les associations diverses, et les individus en matière de correction et d'enrichissement de la langue parlée et écrite au Québec » (Charte de la langue française, art. 114 g).

Les utilisateurs de la BDL peuvent utiliser, en tout ou en partie, le contenu des articles à des fins personnelles ou professionnelles, mais non commerciales, à condition d'indiquer la provenance de ces informations par une mention explicite de la BDL et de l'OQLF. Toute autre utilisation doit être autorisée par le gouvernement du Québec, qui détient les droits de propriété intellectuelle sur le contenu de la BDL. Cette autorisation peut être obtenue en formulant une demande au guichet central du Service de la gestion des droits d’auteur des Publications du Québec à l’adresse www.droitauteur.gouv.qc.ca/autorisation.php.

Public cible

Destinée au grand public, la BDL est adaptée et accessible au plus grand nombre, tant dans son contenu que dans sa présentation. Les personnes que les problèmes de langue préoccupent tout particulièrement (rédacteurs, réviseurs, journalistes, enseignants, élèves et étudiants) peuvent également en tirer profit en raison du traitement rigoureux des questions abordées.

Contenu de la BDL

La BDL offre un contenu varié qui couvre les différents aspects de la langue et diverses questions touchant la rédaction. Les points de langue analysés sont classés d’après leur nature. Les articles qui en traitent s’inscrivent dans une structure thématique qui comporte dix grands thèmes, subdivisés en nombreux sous-thèmes :

  • La grammaire
  • L'orthographe
  • La syntaxe
  • Le vocabulaire
  • Les anglicismes
  • La ponctuation
  • La prononciation
  • La typographie
  • Les noms propres
  • Les sigles, abréviations et symboles
  • La rédaction et la communication

Les sujets abordés dans la BDL prennent la forme d'articles de longueur variable. La plupart des articles présentent la même structure : la difficulté est présentée et expliquée, d'abord dans sa généralité puis dans ses cas particuliers, et est ensuite illustrée par des exemples. La structure des articles varie en fonction du sujet traité; on ne peut en effet présenter de la même manière un problème de grammaire, un cas d'anglicisme, une liste de symboles et des consignes relatives à l'écriture des adresses. La structure de l'article et la présentation du contenu doivent s'adapter au sujet traité.

Les informations présentées dans les articles de la BDL résultent d'une recherche faite dans des ouvrages reconnus, d'ici et d'ailleurs, et sont en conformité avec les différents énoncés de politique linguistique de l'OQLF. Des choix sont faits en tenant compte de la situation linguistique propre au Québec, entre autres en ce qui concerne le vocabulaire, y compris le traitement des emprunts, la prononciation et la typographie.

Puisqu'elle s'adresse à un large public, la BDL vise un équilibre entre la vulgarisation, la simplicité des informations présentées, et l'exhaustivité, la rigueur des explications. La langue utilisée est simple, juste et intelligible.

L'approche privilégiée dans la BDL est à la fois pédagogique et normative. Dans une perspective pédagogique, les difficultés linguistiques sont expliquées, et non simplement exposées, et illustrées par des exemples. Le cas échéant, les explications comportent les nuances nécessaires à une juste compréhension du problème, et plusieurs solutions sont souvent proposées.

Dans une perspective normative, et non doctrinaire, les explications et les usages présentés doivent être sans équivoque. Il s'agit en fait d'orienter l'usage en proposant des formes et des emplois à privilégier, et ce, en tenant compte des nuances à apporter, entre autres en ce qui a trait au contexte de communication.

mise à jour : novembre 2011

 
 

Portail du gourvernement


© Gouvernement du Québec, 2002