Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Rédaction épicène > La féminisation syntaxique



- Qu'est-ce qu'un doublet?

 

On appelle doublet l’ensemble que constituent la forme masculine et la forme féminine d’un nom. Voici des exemples de doublets : le directeur et la directrice, la candidate et le candidat, le doyen ou la doyenne, une greffière ou un greffier, les musiciens et les musiciennes, des agentes et des agents. Notons que, quand le contexte s’y prête, on peut omettre le déterminant pluriel du second nom. Cette façon de faire crée un lien plus étroit entre les deux noms et met en évidence l’unité du groupe.

 

Le doublet peut également être formé de deux pronoms, par exemple : ceux et celles, toutes et tous, chacun et chacune, il ou elle.

 

On observe que certains doublets sont entrés dans l’usage et sont en voie d’être figés : Québécois et Québécoises, Canadiens et Canadiennes, citoyens et citoyennes, de même que ceux et celles et tous et toutes. Ce figement s’explique par le fait que ces doublets sont utilisés fréquemment dans le discours oral ou écrit, notamment comme formule d’appel, pour interpeller l’ensemble des personnes auxquelles on s’adresse.

 

L’ordre des noms qui forment le doublet est libre. La tradition lexicographique, qui consiste à répertorier d’abord la forme masculine des mots qui varient en genre, a peut-être contribué à privilégier l’ordre masculin-féminin. Mais on peut introduire une variation dans cet ordre afin d’éviter que le doublet ne prenne une allure trop figée. Lorsqu’un adjectif ou un participe passé se rapporte au doublet, d’autres règles s’appliquent. Voir, à ce sujet, l’article L’accord de l’adjectif se rapportant à un doublet.

 

Variation de l’ordre des noms du doublet

L’Université a mis ces brochures à la disposition des étudiantes et (des) étudiants afin de mieux les informer.

Les conseillers et (les) conseillères en francisation qui travaillent avec les immigrants et (les) immigrantes ont insisté sur l’importance de ce programme.

L’Administration souhaite simplifier ses communications avec les citoyennes et (les) citoyens.

 

 

Toutefois, dans certains contextes, adopter un ordre fixe, que ce soit masculin-féminin ou féminin-masculin, peut s’imposer pour une présentation uniforme, par exemple dans les offres d’emploi ou les formulaires.

 

Soulignons enfin que, dans les énumérations, l’emploi des doublets peut sembler lourd; l’emploi avec parcimonie du masculin générique pourrait alors être une solution. Il convient cependant d’essayer de maintenir, si possible, une présence du féminin dans le reste du texte. Par ailleurs, le recours en alternance à des formes masculines et à des formes féminines n’est pas conseillé parce que la valeur générique donnée au féminin n’est pas reconnue par les lecteurs. Ainsi, dans la phrase Pensez à inviter tous vos collègues : les conseillers, les enseignantes, les techniciens et les directrices, on peut penser que les enseignants et les directeurs sont exclus ou qu’il n’y en a pas dans l’établissement.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : mars 2021

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2020